En cette période hivernale, il est plus important que jamais de faire attention à ce tueur invisible qu’est le monoxyde de carbone. Preuve en est : il est la première cause de mortalité par intoxication dans les foyers en France. Il est responsable chaque année de plusieurs milliers d’accidents et plusieurs dizaines – si ce n’est une centaine – de décès. Pas plus tard qu’en début de semaine, un couple de sexagénaires originaire d’Elbeuf a succombé à ce gaz mortel. Découvrez dans cet article ce qu’est exactement le monoxyde de carbone, ses risques ainsi que les moyens de s’en protéger.


L’origine du monoxyde de carbone

Le monoxyde de carbone, aussi appelé par sa formule chimique CO, est particulièrement dangereux car inodore, incolore et indolore pour l’homme. Malgré ça, il peut être mortel à haute dose car il se fixe sur les globules rouges et vous empêche de respirer.

Contrairement à ce que l’on pourrait penser, le monoxyde de carbone n’est pas produit uniquement avec les appareils ou le chauffage au gaz. Il est en effet libéré durant la combustion d’éléments carbonés comme le fioul, le charbon et même le bois. Là où il devient dangereux, c’est quand il s’accumule dans une pièce non ventilée ou suite à un dysfonctionnement d’un appareil.


Les symptômes et risques du monoxyde de carbone

L’intoxication au monoxyde de carbone peut d’abord paraitre anodine ou passer pour autre chose puisque l’on ressent simplement des maux de tête. Cependant, cela se poursuit avec des nausées, des vomissements et des vertiges. Après une période prolongée d’exposition, on finit par perdre ses repères, l’équilibre et éventuellement faire une perte de conscience voir un coma pour les cas extrêmes.


Se protéger contre le monoxyde de carbone

Dans le cas où un jour vous penseriez être victime d’une intoxication, il n’y a pas de temps à perdre. Ouvrez rapidement portes et fenêtres pour aérer au maximum. Eteignez bien votre chaudière ou tout autre appareil susceptible d’être à l’origine des émanations. Pour finir, sortez de chez vous prendre l’air et appelez les pompiers car même si vous pensez aller mieux, vous avez été intoxiqué et vous avez besoin de faire quelques examens médicaux pour vous assurer que votre organisme peut récupérer comme il se doit.

Le plus souvent, l’accident arrive suite à un problème avec la chaudière. Pensez donc bien à réaliser l’entretien annuel correctement pour détecter à l’avance toute anomalie grâce à une mesure du taux de monoxyde de carbone. Veillez également à bien avoir à proximité une prise d’air libre et un conduit d’évacuation pour les résidus de combustion bien ramoné. Enfin, pour être certain de dormir sur vos deux oreilles, vous pouvez investir dans un détecteur de monoxyde qui possède la certification EN50291 ainsi qu’aérer votre habitation au moins 5 minutes chaque jour.

0.184