Les jours rallongent, la nature s’éveille… et le jardinier retrousse ses manches. L’arrivée du printemps signe le retour des travaux au jardin. Petit récapitulatif des tâches à effectuer zone par zone.

Sur la pelouse

À partir de mars, une remise en beauté globale du gazon permettra d’effacer les dommages de l’hiver. C’est le moment de retirer les mousses et d’aérer la terre à l’aide d’un scarificateur puis d’effectuer votre première tonte. En avril, vous pourrez semer du gazon sur les parties dénudées.

Dans les massifs

L’heure est au nettoyage des massifs et à la taille des rosiers et arbustes à floraison estivale. En avril, procédez aux semis des annuelles qui viendront fleurir vos massifs - capucines, giroflées, pétunias, pois de senteur, soucis, etc. – et plantez les bulbes d’été – dahlias, glaïeuls, lys, crocosmias, cannas, etc. Groupés, ils formeront de somptueuses taches multicolores. Si votre terre est argileuse, cultivez-les en pots. Plantez aussi les vivaces – pivoines, lupins, gypsophile, etc. – ou divisez celles qui sont déjà en place.

Au potager

Profitez de février pour semer un engrais vert qui enrichira le sol une fois enfoui. En mars, bêchez pour aérer et faites un apport d’engrais organique. En avril, vous pouvez semer épinards, salades, choux, pois, carottes, oignons, radis, poireaux et pommes de terre nouvelles. Commencez vos semis de légumes d’été au chaud, à l’intérieur - tomates, courgettes, aubergines, poivrons, aromatiques, etc. Ils pourront être repiqués en mai, après les saints de glace.

Au verger

À partir de mars, taillez ou élaguez les arbres fruitiers et paillez leurs pieds. Si vos pommiers et poiriers ont souffert de tavelure l’année précédente, faites une application de bouillie bordelaise après l’éclatement des bourgeons, que vous compléterez avec une pulvérisation de soufre en avril. Envie de fruits rouges cet été ? Plantez framboisiers, cassissiers et groseilliers.

APEI-Actualités. L. H.

0.216